Ce n’est qu’un début

vendredi 21 décembre 2018
par  SUD Éduc

Il y avait un peu moins de monde la semaine dernière, mais comment pouvait-il en être autrement entre le matraquage d’une par e des éditorialistes médiatiques, la tentative d’arnaque des annonces macrons, l’attentat de Strasbourg, une mobilisa on qui dure depuis plus d’un mois et une météo humide et glaciale. Bien sur, l’approche des fêtes de fin d’année complique les choses. Évidemment le ministère de l’intérieur en profite pour durcir les interventions sur les ronds points et les espaces occupés, croyant que démonter les cabanes et tous les espaces de discussion permet de faire disparaître la colère.