Gilets jaunes acte 30

dimanche 9 juin 2019
par  SUD Éduc

Après avoir été interdits de manifester, sanctionnés financièrement pour l’avoir fait, condamnés pour avoir été soupçonnés de vouloir le faire, fouillés, humiliés, mutilés, accusés à tort d’avoir incendié le Fouquet’s, frappés, traînés par les cheveux, livrés aux chiens, torturés par le gaz, battus, insultés, jugés et condamné à de la prisons, placés en garde à vue, dénigrés publiquement, séparés de leur famille, éborgnés, mis à l’amende, emprisonnés...

Le mouvement des « gilets jaunes » a mobilisé samedi 10.300 manifestants dans toute la France selon le ministère de l’Intérieur. À Montpellier, des heurts auxquels ont participé des infiltrés, fidèles aux tactiques du Ministère de l’intérieur ont éclaté.
Plusieurs comptes face book et tweeter ont été bloqués et la presse continue son travail de discrédit du mouvement qui résiste et continue à s’organiser.
Les « gilets jaunes », qui contestent les chiffres officiels, ont comptabilisé 19.654 manifestants.

Ils demandent encore et toujours que l’on reconsidère l’opportunité du système économique actuel, et sont lot d’inégalités, dans un contexte de crise écologique majeure sur le plan planétaire, que l’État mette fin à l’évasion fiscale et à la corruption qui touche la société dans son ensemble, que les riches contribuent via l’ISF et proportionnellement à leurs possibilités à réduire la dette de l’État, que cessent les cadeaux fiscaux aux actionnaires, davantage de justice sociale et une meilleure répartition des richesses.

Même si le Pouvoir ne le veut pas ; ils sont là !