Hebdo #92 : Éducation nationale – risque d’implosion à tous les étages

vendredi 13 novembre 2020
par  SUD Éduc

12 nov. 2020 Par Guillaume Chaudet Foglia Édition : L’Hebdo du Club

Coincés entre des injonctions sanitaires et éducatives contradictoires, les corps éducatifs apparaissent au bord de la rupture. Si Jean-Michel Blanquer et Frédérique Vidal cristallisent les rancœurs, la colère monte. Face au sentiment d’être sacrifiés pour que « l’économie du pays puisse continuer à tourner », les milieux éducatifs opposent une volonté de réfléchir et d’agir collectivement pour poursuivre leur mission pédagogique. État des lieux d’une institution qui cherche par tous les moyens à éviter le naufrage.

« Il semblerait que l’institution, notre Suprêmité, le ministère de l’éducation nationale aime à penser qu’à chaque problème suffit sa couche. Elle les empile donc allègrement, couches et surcouches, y fige et badigeonne sa base, nous, d’une belle peinture uniforme et photogénique, peu coûteuse et bien pratique en temps de crise. […] Les couches s’empilent, s’entassent, durcissent jusqu’à former un carcan plus épais et lourd que les murs fondateurs.

Et sous les couches il y a des professeur·e·s, des surveillant·e·s, des CPE, des principales et des principaux, des adjoint·e·s, des agents d’entretien, des infirmièr·e·s, des psychologues scolaires qui essaient malgré tout de poursuivre le mouvement, faire vivre les établissements, continuer leur travail : s’occuper au mieux des élèves. »
Elsa Fleurus – Sois prof et bouge pas