La taxe numérique

jeudi 29 août 2019
par  SUD Éduc

En réalité, l’enjeu était ailleurs. Donald Trump n’était pas irrité par une taxation des entreprises du numérique, mais par la taxation française de ces entreprises étasuniennes. Et c’est pourquoi il avait menacé Paris de mesures de rétorsion. Son idée était de dire que cette taxation unilatérale n’était pas justifiée tant qu’un accord international n’était pas trouvé, puisqu’elle pouvait conduire à frapper ces entreprises au-delà de ce que prévoirait l’accord, « volant » ainsi d’éventuelles recettes fiscales étasuniennes. Ce que le président étasunien mettait en avant, c’était la question épineuse et centrale – c’est une des pierres d’achoppement de la discussion à l’OCDE – de la double imposition. D’où sa menace de récupérer une partie de ces recettes par des droits de douane.