Le rapport Cazebonne (du nom d’un Député des Français de l’étranger) un outil de privatisation du réseau AEFE

vendredi 31 mai 2019
par  SUD Éduc

Si certaines préconisations pourraient orienter l’enseignement des établissements français de l’étranger vers une pédagogie innovante et replacer l’enfant et l’humain au centre de la réflexion pédagogique, il n’en est pas de même en ce qui concerne les professionnels de l’éducation, enseignants engagés au quotidien pour permettre aux enfants des français expatriés ou immigrés ainsi qu’à ceux des familles des pays d’implantation de suivre une scolarité adaptée aux exigences françaises et qui leur permettrait d’envisager une poursuite d’études en France.

Faisons de la journée du 19 mars (qui correspond à un mouvement dans
la fonction publique en France) un moment fort de réflexion dans nos établissements et de protestation contre le désengagement de l’État dans les établissements français à l’étranger.
La multiplication des hiérarchies et le pouvoir décisionnel qui serait laissé aux instances locales précariserait les enseignants en poste et priverait même certains du peu de droits qu’il reste aux enseignants titulaires.

Dans l’attente d’une analyse plus précise, voici en PJ le rapport .


Documents joints

PDF - 713 ko