Tour d’horizon en France et à l’Etranger : Mobilisation du 19 mars

jeudi 21 mars 2019
par  SUD Éduc

Une mobilisation importante partout dans le pays, et dans certains lycées de ’Étranger.
Tour d’horizon.
Au Maroc
SUD éducation organise et invite l’ensemble des personnels à "une nuit du lycée".

Elle se déroulera du jeudi 21 mars et vendredi 22 mars.

Cette action a pour objectif de nous retrouver, le jeudi 21 mars à partir de 18h, dans le jardin de la salle des professeur-e-s afin d’occuper notre lieu de travail, passer la soirée ensemble et, pour celles et ceux qui le peuvent, passer la nuit.
Notre message : montrer à nos employeurs et décideurs notre profonde colère quant aux réformes imposées et notre inquiétude face à l’avenir de nos métiers.

Occuper la salle des professeur-e-s du lycée, c’est l’occasion d’une action alternative forte sur le plan symbolique : occuper notre lieu de travail, le revendiquer vraiment comme nôtre, celui où nous exerçons nos compétences et incarnons une parole responsable. Ce n’est certes qu’un lieu de travail, mais nous savons très bien, nous qui travaillons dans l’éducation, que nous ne refermons pas la porte de notre bureau quand nous fermons la salle de classe ou quittons l’établissement, mais emmenons devoirs, préparations et préoccupations avec nous, chez nous. C’est même une forme de performance artistique : l’éducation et ses réformes nous précarisent, alors incarnons cette précarisation et venons dormir en SDF solidaires au lycée ! Dans la salle dont la fonction est justement la rencontre et la détente.

Il ne tient qu’à nous d’être nombreux-ses, ensembles et de rendre ce moment convivial : chacun-e amène donc de quoi boire et manger, des jeux, de la musique et, bien sûr, de quoi bien dormir en salle des professeur-e-s (duvets, oreillers, matelas, doudous...)

Il est encore temps de faire reculer le gouvernement !

Plusieurs "nuits des lycées" ont déjà eu lieu en France : https://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/saone-et-loire/chalon-sur-saone/chalonnais-nuit-lycees-protester-contre-reforme-blanquer-1621307.html

MOBILISONS-NOUS !

Rendez-vous le jeudi 21 mars à partir de 18h en salle des professeurs !

Plus nous serons nombreux-ses à nous rassembler sur cette action, plus notre voix sera entendue !

Le Caire
Un mouvement très bien suivi avec 40% de grèvistes

Pondichéry
Moins de 4% de grévistes sur fond de fermeture de postes et de coalition
SNES -SGEN pour les élections pro et les liste au CE.
Du coup, les collègues sont complètement démobilisés lors des appels à la grève nationale de la part de ces instances syndicales qui depuis des années se contentent d’acter la fermeture des postes et bercent les salarié-e-s de faux espoirs afin de maintenir la "paix sociale".

FRANCE

Nantes

Concernant la mobilisation d’hier, nous étions vraiment très nombreu.x.ses en AG : il y en avait à Nantes, Ancenis, Chateaubriant et Saint-Nazaire. Rien qu’à l’AG de nantes, nous étions 560, jauge à partir de laquelle l’administration de la fac où nous étiez, a fermé les portes pour raison de sécurité. De nombreu.x.ses grévistes n’ont malheureusement pas pu entrer et assister à l’AG.

Notre AG a voté une plate-forme revendicative et la poursuite de la grève à partir de lundi 25 mars. Nous avons cependant, l’impression que la grève sera peu suivi. Surement un effet d’essoufflement après ces 15 jours de mobilisation. On espère quand même maintenir un esprit de rebellion constant tous les jours jusqu’aux vacances et que le relai soit fait au niveau national. On est super content.e des retours d’AG partout en France.

On a fait une belle manif : environ 8000 dont la moitié étaient du monde de l’éducation (la mobilisation des dernières semaines a bien porté ses fruits) !


Dans le Rhône 8000 personnes à la manif, AG de grévistes à 150


Non aux pressions et à la répression !
L’Assemblée Générale des enseignant-s du 1er degré au Havre a réuni + de 200 collègues en grève. Depuis des mois maintenant, la pression hiérarchique s’accentue sur les collègues qui défendent leurs conditions de travail ainsi que le service public d’éducation. Le ministre envoie un courrier au DASEN pour menacer de sanctions celles et ceux qui ne font pas passer les évaluations CP ou CE1. Des collègues sont régulièrement convoqués par l’administration pour avoir communiqué avec les parents ou avec des journalistes. Nous sommes solidaires des collègues menacés et nous manifesterons notre solidarité chaque fois que ce sera nécessaire et par les moyens que nous déciderons.

Vote de l’Assemblée Générale à l’unanimité (201)
Texte adopté par l’AG de Rouen le 19 mars :

L’AG des grévistes de l’éducation à Rouen réunie le 19 mars se félicite de la mobilisation d’aujourd’hui, dans le cadre interprofessionnel, et considère qu’il faut poursuivre et amplifier la mobilisation contre les réformes Blanquer des lycées, la loi Blanquer sur l’école, la fusion des académies de Rouen et Caen, les suppressions de postes.

L’Assemblée générale propose aux personnels une nouvelle journée de mobilisation le 28 mars : AG de secteur, réunions avec les parents, rassemblements, occupation d’établissements et d’écoles, grève... ; et de se saisir de la journée du 30 mars en manifestant avec les jeunes et les parents.

Motion adoptée par l’AG de Rouen le 19 mars :

Les grévistes réunis en AG à Rouen apportent leur soutien entier aux personnels des Services académiques de Rouen et de Caen qui seront en grève le 21 mars contre la fusion des deux académies. L’AG appelle l’ensemble des salariés disponibles à être présents le 21 mars à 10h00 devant le rectorat pour refuser la fusion des académies de Rouen et Caen.


Pas d’AG Education en Vendée le 19, mais une présence importante des personnels EN dans un défilé modeste par ailleurs. 

L’équipe militante de SUD Educ 85 appelle à une AG de ses adhérent-es lundi 25. Il y sera question de la participation locale à l’action du 30.


En Aveyron
C’est encore tiède. Rodez manif départementale avec 1800 personnes, beaucoup de CGT, FO assez nombreuse, FSU quasi inexistante (SNUIPP un peu représenté mais SNES absent) et une trentaine de Solidaires (une quinzaine de SUD Métal Bosch, 7 SUD Educ, 6 SUD Santé, 1 SUNDEP) : secteur de l’éducation très minoritaire en manif. Les chiffres de grévistes dans notre secteur sont faibles.


Communiqué AG interdegré Bouches du Rhône

19 mars 2019

L’assemblée générale interdegré à Marseille, composée de personnels de l’éducation et d’enseignants et enseignantes des Bouches du Rhône a réuni plus de 130 personnes lors d’une journée de grève fortement suivie dans notre secteur et au-delà ! Le cortège éducation a été particulièrement dense et unitaire à Marseille.

Nous, personnels en grève réunis en Assemblée générale revendiquons :

le retrait de la loi Orientation et Réussite des Etudiants ( Parcoursup)

le retrait de la Loi Blanquer dite « école de la confiance »

le retrait de la réforme du Baccalauréat et de la réforme des lycées général, technologique et professionnel.

La retrait du projet de loi « transformation de la Fonction Publique ».

Nous, personnels de l’éducation défendons une école publique, laïque, démocratique, égalitaire et émancipatrice.

Nous appelons les personnels à se mobiliser sur un calendrier combattif :

mercredi 20 mars 14h00 rectorat Place Lucien Paye, Aix-en-Provence : rassemblement prises de paroles établissement. Audience intersyndicale.

jeudi 21 mars : organisation d’assemblées générales dans les établissements du secondaire et les écoles pour construire la mobilisation du 26 mars

mardi 26 mars à l’appel de l’AG interdegré 13 : grève manifestation + AG interdegré

l’intersyndicale pose un préavis de grève pour la semaine de mobilisation

mercredi 27 mars 14h00 :action collège 300 chaises. Conseil départemental Marseille

jeudi 28 mars journée de blocages des écoles avec les parents (Marseille, Vitrolles)

vendredi 29 mars : nuit des Lycées Lycée Artaud Marseille

samedi 30 mars 14h00 Castellane Manifestation nationale personnels et parents.

Samedi 30 mars journée pédagogique académique Gardanne.

Nous, personnels de l’éducation appelons à multiplier les actions :

- assemblées générales, HIS, RIS sur les lieux de travail

- réunions publiques d’information à destination des parents

- envoi massifs de courriels à l’administration pour saturer

- conseils de classe silencieux

- surnotation

- démission des Professeurs principaux

- grève administrative des écoles, collèges et lycées.

- interpellation des élus et élues pour les informer sur les réformes


Dans le Loiret (35)

Au vu du contexte local, grosse mobilisation du premier degré hier (135 écoles fermées et une cinquantaine d’écoles avec 70% de grévistes) et intersyndicale interdegrés large "tenue" notamment par des positions fermes du Collectif contre les lois Blanquer de la maternelle à l’Université). Localement donc, on réunit pour produire cet appel local plus ferme en invitant notamment le Collectif à porter la convergence avec les GJ.


La Bourgogne
La journée du 19 mars a été terne ici :
- 1 000 participants au total aux 3 manifs de saône et loire (chalon/mâcon/montceau-les-mines). A signaler sur le 71 : appel commun intersyndical Solidaires/cgt/Fo/fsu ET gilets jaunes.
- 1 300 manifestants à Dijon.


En Haute Provence
Pas de réponse car pas eu d’ag dans les temps.
1000 personnes dans les rues de Digne, c’est peu. Avant la manif un rassemblement devant l’ia des personnels de l’éduc nat (150 personnes environ, essentiellement 1er degré), c’est pas mal pour le département. 40 % de grévistes dans le 1er degré selon le snuipp. A l’issue de la manif, ag improvisée éduc nat (snuipp et sud) pour parler du courrier reçu la veille par les collègues de cp qui ont refusé de faire remonter les éval. Alors qu’il ne se passait rien chez nous, la loi Blanquer et la pression sur les collègues refuseurs de cp sont en train d’allumer une petite flamme. La mobilisation des autres départements peut permettre de souffler sur cette flamme.