POUR UNE ÉDUCATION PUBLIQUE DIGNE EN GUYANE

vendredi 16 mars 2018
par  SUD Éduc

Depuis le début de l’année scolaire, les conditions d’apprentissage des élèves et de travail des personnels se sont encore fortement dégradées.

Établissements surchargés, bâtiments délabrés, postes supprimés : aujourd’hui, le système scolaire en Guyane n’a pas les moyens d’assurer dignement sa mission de service public. Avec la suppression de centaines de postes de surveillants cette année, la situation a encore empiré.

Les personnels travaillent dans la précarité. Dans tous les corps de métier, les recrutement sont insuffisants. Les contrats courts, voire très cours sont devenus la norme. Pour les agents en poste, la pression devient intenable. Plusieurs établissements ont dénoncé leurs difficultés par des droits de retrait, des débrayages, des grèves.

Pour que l’école puisse remplir sa mission, nous demandons :
•Le recrutement de personnel d’accompagnement (surveillants, CPE, Psy-EN, infirmiers , assistants sociaux).
•La titularisation de tous les précaires.
•La construction de nouveau établissements, comme prévu dans les Accords de Guyane.