Pour une grève reconductible à partir du 11 mars

vendredi 8 mars 2019
par  SUD Éduc

Aujourd’hui, lundi 4 mars, le monde de l’éducation de Loire-Atlantique était en grève, suite à l’appel d’une AG de grévistes du 5 février, contre l’ensemble des réformes Blanquer.

Il y avait un rassemblement ce matin devant l’IA, jour du CTSD du 1er degré, suivi d’un défilé jusqu’à la préfecture, où une délégation a été reçu (FSU, SUD éducation, CGT Educ’action).

Puis nous nous sommes rassemblés en Assemblée Générale. Nous étions environ 500 en AG, majoritairement du 1er degré (contrairement au 05 février où le secondaire était bien plus mobilisé). Il y a eu plus de 50 écoles fermées sur le département et plus d’un millier de grévistes.

L’AG a voté massivement le principe d’une grève reconductible à partir du lundi 11 mars (jour du CTSD du 2d degré) : 3 contre et 10 abstentions sur 400 votant.es.

Différentes actions ont été votées :
- grève et AG le 11 mars
- actions d’information dans les écoles-établissements non grévistes les jours de grève
- actions à l’ESPE contre la réforme de la formation des enseignant.es jeudi 14 mars
- des nuits de « l’éducation » pour informer les parents dans les établissements en lutte le jeudi 14 mars
- participation visible samedi 16 mars
- grève interprofessionnelle du 19 mars

Cette journée a vraiment été une réussite : de nombreu.x.ses enseignant.es mobilisé.es alors que nous rentrons juste de vacances et qu’il s’agissait d’un appel local avec une intersyndicale restreinte !
Il nous faut maintenant construire et massifier le mouvement, en continuant d’expliquer à nos collègues et aux parents les méfaits de ces réformes. C’est pourquoi la grève n’a pas été reconduite dès aujourd’hui.

Nous attendons avec impatience les retours des différentes mobilisations dans les autres départements afin de construire nationalement le mouvement.

L’équipe de SUD éducation 44 en grève !