Soudan

mardi 28 mai 2019
par  SUD Éduc

Soulèvement au Soudan : de l’indifférence à la solidarité avec le Darfour
Source (Mediapart)

« Nous sommes tous le Darfour. » Le slogan fleurit dans les rues de Khartoum, capitale d’un pays dont les habitants furent longtemps indifférents au sort de leurs compatriotes du Darfour, massacrés en 2003 par une milice guidée par le pouvoir central. À l’occasion de la mobilisation, les manifestants prennent conscience de ce qui les rapproche de cette population persécutée. Mais le pardon n’est pas pour maintenant.
Le Darfour, région grande comme la France et historiquement très pauvre, a toujours été éloigné géographiquement et politiquement du pouvoir central de Khartoum, victime d’une marginalisation économique et sociale dès la période coloniale anglo-égyptienne. Ce ne sont pas des tensions religieuses qui sont à l’origine du massacre de 2003, comme cela a souvent été évoqué, mais des tensions racio-culturelles et économiques liées aux conflits de territoires entre agriculteurs sédentaires et populations nomades, aggravées par le désintérêt du gouvernement et des épisodes de famine.