Etat d’urgence, libertés publiques, liberté d’expression


Articles publiés dans cette rubrique

jeudi 26 janvier 2017
par  SUD Éduc

Rassemblement de soutien aux deux camarades de SUD Culture et à la militante de la CIP Ile-de-France qui passent au même moment en procès en appel pour leur participation à une action de soutien aux migrants mobilisés du centre d’hébergement de la rue Pernetty en août 2015.

Le LUNDI 6 FEVRIER, à partir de 13H, place du Châtelet, à Paris, aura lieu le rassemblement de soutien aux deux camarades de SUD Culture et à la militante de la CIP Ile-de-France qui passent au même moment en procès en appel pour leur participation à une action de soutien aux migrants mobilisés du (...)

dimanche 4 décembre 2016
par  SUD Éduc

Retrait du projet de code de déontologie de l’inspection du travail !

Attention Danger ! les fameux droits de réserve (transformés en obligations) ainsi que le principe de loyauté (qui se traduit par : fais ce que je te dis et ferme-la) si chers aux supérieurs tyranniques s’imposeront comme normes établies. Un pas de plus vers l’élargissement de la « facho-sphère » à nos lieux de travail. Chaque fois que l’on accepte que l’on fasse taire un salarié, on accepte un pas de plus qui nous éloigne du respect de l’autorité pour nous conduire à l’autoritarisme.
Faire circuler et signer massivement permettrait au moins d’informer.

samedi 19 novembre 2016
par  SUD Éduc

1 an d’Etat d’urgence- La France à l’ère de l’antiterrorisme

L’association Survie (http://survie.org), avec l’Union syndicale Solidaires et le collectif Ni guerres, ni état de guerre (http://collectifantiguerre.org) organise une journée de débats à la Bourse du travail de Paris le samedi 26 novembre : 1 an d’Etat d’urgence - la France à l’ère de l’antiterrorisme. Parmi les sujets, la situation en France mais aussi Syrie, Irak, Tchad, Mexique, Israel, Palestine, Françafrique, répression, colonialisme, états de guerre... Liens directs : L’affiche / Le programme.

samedi 5 novembre 2016
par  SUD Éduc

60 millions de Français fichés dans une base de données commune des titres d’identité

Voici donc le dernier monstre Cazeneuve- Urvoas né de l’union des Ministère de l’intérieur et de la justice.(Commentaire d’adhérent)

De très nombreux services auront accès aux données du TES. A commencer, logiquement, par la police et la gendarmerie, mais aussi les douanes et les services de renseignement. Mais sous certaines conditions, des données issues du TES (à l’exception des empreintes digitales) pourront aussi être transmises à Interpol ou au système Schengen, notamment pour vérifier si un document a été déclaré perdu ou volé. (Article du « Monde »)

jeudi 3 novembre 2016
par  SUD Éduc

On reprend les mêmes et...on recommence ?

« La dictature parfaite serait une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader. Un système d’esclavage où, grâce la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l’amour de leur servitude ... » A. Huxley
Un petit tour d’horizon des dérives liberticides en suivant plusieurs axes, il y est question de la France, mais il montre aussi comment ça peut se passer ailleurs dans le monde et notamment dans ce qu’on nomme les « grandes démocraties occidentales ».